SANTÉ ET SÉCURITÉ

Comment aider un enfant à surmonter sa timidité : conseils pour les parents inquiets

Votre enfant a-t-il du mal à se faire des amis parmi les autres enfants ou se cache-t-il derrière vous lorsqu'il rencontre des personnes qui ne lui sont pas familières ? La timidité chez les enfants n'est pas un trouble, mais simplement un aspect de leur caractère, et ne devrait pas susciter beaucoup d'inquiétude.

Les psychologues n'associent pas de détresse psychologique à la timidité chez l'enfant, et ce n'est pas quelque chose qui nuit à son fonctionnement social. Il suffit d'un peu de patience et d'un peu d'aide, et dans la plupart des cas, tout se passera pour le mieux.

De toute façon, pour apaiser vos inquiétudes, il peut être utile d'en savoir plus et de lire quelques conseils sur la manière d'aider votre enfant à entrer en relation avec les autres.

Freepik
Comment aider un enfant à surmonter sa timidité : conseils pour les parents inquiets
Votre enfant a du mal à se faire des amis avec d'autres enfants ou se cache derrière vous lorsqu'il rencontre des personnes qui ne lui sont pas familières ? La timidité chez les enfants n'est pas un trouble, mais simplement un aspect de leur caractère, et ne devrait pas susciter beaucoup d'inquiétude. Les psychologues n'associent pas de détresse psychologique à la timidité chez les enfants, et ce n'est pas quelque chose qui nuit à leur fonctionnement social. Il suffit d'un peu de patience et d'un peu d'aide, et dans la plupart des cas, tout se passera pour le mieux. De toute façon, pour apaiser vos inquiétudes, il peut être utile d'en savoir plus et de lire quelques conseils sur la manière d'aider votre enfant à entrer en relation avec les autres.
Freepik
La timidité n'est pas un trouble, ne la traitons pas comme telle
Les psychologues ont tendance à être très clairs à ce sujet : la timidité n'est pas une pathologie ou un trouble et ne doit pas être traitée comme telle. En fait, la timidité n'est qu'un aspect du caractère d'une personne ; elle peut être plus ou moins présente, mais elle n'entraîne pas, à long terme, de problèmes de fonctionnement social et disparaît souvent en grandissant.
Freepik
Distinguer la timidité du mutisme sélectif
Si la timidité est une chose, le mutisme sélectif en est une autre. Il est normal que votre enfant ait des difficultés à entrer en relation avec les autres, mais il y a une limite à tout. Le problème à surveiller se pose si l'enfant est un bavard extraverti à la maison, mais qu'il se fige et se tait lorsqu'il rencontre des étrangers, des camarades de classe ou des camarades de jeu. Il s'agit d'un véritable trouble, dans lequel les mots sont littéralement bloqués par l'anxiété. Un autre signe à surveiller est la timidité soudaine. Si votre enfant a toujours été extraverti et qu'il commence soudainement à se replier sur lui-même et à se taire, les parents doivent intervenir pour comprendre la source du problème.
Freepik
La première étape pour les parents est d'accepter cet aspect du caractère
Si vous voulez aider votre enfant à surmonter sa timidité sociale, la première étape est d'accepter et de reconnaître que c'est le cas. La deuxième étape consiste à cesser de la considérer comme un problème pathologique et à se concentrer sur les nombreux autres aspects positifs de son caractère et à les développer.
Freepik
Les enfants réagissent bien au fait d'être rassurés
La réassurance et la patience sont souvent des armes gagnantes. Il est nécessaire de faire comprendre à l'enfant qu'il n'est pas obligé ou forcé de faire ce qu'il ne veut pas faire (du moins dans cette situation). Par exemple, s'il est à une fête d'anniversaire, essayez de lui expliquer qu'il n'est pas obligé d'aller jouer avec les autres enfants tant qu'il ne se sent pas prêt à le faire.
Freepik
Le fait d'éviter une activité augmente la peur de l'activité elle-même
Dans le cas des enfants timides, qui ont beaucoup de difficultés à entrer en relation avec les autres, il est très important de ne pas les isoler et de continuer à les exposer à des moments de sociabilité protégée et contrôlée. Si un enfant est timide et qu'il souhaite donc éviter toute interaction avec les autres, il ne faut pas le laisser faire, mais l'exposer calmement et raisonnablement à des situations dans lesquelles il doit se mettre en avant et essayer de vaincre sa timidité. Toujours, bien sûr, sans le forcer.
Freepik
Ne l'étiquetez pas devant les autres
Si votre enfant a du mal à interagir, par exemple avec d'autres adultes ou des amis, vous ne devez pas vous excuser pour son comportement. Dire quelque chose comme "excusez-moi, il est timide" ne fera que lui donner l'impression d'être en faute, alors qu'en réalité, il peut simplement cacher une personnalité plus sensible que d'autres. Il vaut mieux l'encourager en lui expliquant que s'il n'a pas envie de dire bonjour verbalement, il peut toujours le faire avec un geste ou un sourire, ou vous pouvez l'encourager à dire bonjour tout en soulignant qu'il n'est pas obligé de le faire. Là encore, la plupart du temps, le temps arrange les choses.
Freepik
Ne le forcez pas à faire quelque chose qu'il ne veut pas faire.
Les enfants ne doivent pas devenir des miroirs de leurs parents. Si vous êtes bavard, ils ne doivent pas nécessairement devenir comme vous, donc dans ce sens, ne les forcez pas trop. Invitez-les plutôt à parler de ce qu'ils ressentent, de leurs sentiments et de ce qui les met mal à l'aise dans certaines situations. Cela l'aidera également à exprimer son malaise avec des mots, et donc à mieux le comprendre.
Freepik
La louer augmente la sécurité
En félicitant votre enfant, vous augmentez son estime de soi et ses capacités relationnelles. Ne manquez donc pas une occasion de lui dire que vous êtes fier de lui et félicitez-le lorsqu'il trouve la force de faire quelque chose qu'il n'a jamais fait auparavant.
Freepik
Le sport est bon pour la santé, mais sous certaines conditions
On dit souvent que les sports d'équipe favorisent les interactions sociales. Si vous avez déjà joué au football ou au basket-ball, vous savez que ce n'est pas toujours le cas. L'environnement des vestiaires, surtout chez les garçons, est souvent cruel et compétitif, et de petits groupes se forment au sein de l'équipe. L'essentiel est de choisir avec l'enfant le sport à pratiquer, sans lui imposer. Vous pouvez également le rassurer sur votre présence pendant les matchs, ou essayer de faire connaissance avec d'autres enfants avant de commencer l'activité.
Freepik
Procéder par petites étapes
Vaincre la timidité est évidemment un processus progressif. Votre enfant a peut-être envie d'inviter un ami à la maison pour jouer, mais seulement un. La fois suivante, il en appellera peut-être deux, et ainsi de suite. Il s'agit de situations complexes, mais qui ne doivent pas être alarmantes ; l'essentiel est de faire en sorte qu'il se sente en sécurité et qu'il respecte son temps personnel.
nouvelles des grands acteurs d'hollywood
17/06/2024
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.